Actualités



Septembre 2017 
image-1

Dès la fin du mois d’août les cerfs se déplacent et rejoignent les hardes de biches pour le rut.

Les cerfs durant cette période marquent leur territoire, il faut donc être vigilant et ne pas les déranger, leur comportement étant tout à fait imprévisible.

Durant le brame, le cerf ne s’alimente plus et peut perdre jusqu’à 20% de son poids.



Août 2017 
image-1

Après une période de gestation en principe de 3 mois, 3 semaines et 3 jours, la laie met bas en avril-mai de 2 à 10 petits dans un abris de végétaux qu’elle a construit, appelé chaudron. Le nombre de petits est corrélé au poids de la femelle.

L’allaitement dure 3 à 4 mois, mais les jeunes peuvent suivre la mère dans ses déplacements dès la fin de leur première semaine. Ces marcassins resteront dans la cellule familiale encore une ou deux années.

Le sanglier est une espèce sociable, qui vit en groupes plus ou moins importants. On parle de compagnie ce qui est d’ailleurs spécifique à l’espèce.



Juillet 2017 
image-1

La Barge à queue noire est un grand limicole qui s’installe isolément ou en colonies, dans des milieux ouverts, généralement des prairies humides.

La Barge se nourrit en sondant avec son bec la vase ou le sol humide s’alimentant surtout de vers et d’insectes.

Chez la barge à queue noire, le mâle est plus petit et plus coloré que la femelle.



Juin 2017 
image-1

Une fois les renardeaux sevrés c’est à dire au bout de deux mois, la famille quitte le terrier et se rapproche des territoires de chasse. Les renardeaux commencent ainsi à s’aventurer ce qui facilite les rencontres.



Mai 2017 
image-1

Jusqu’à 5 mois le sanglier revêt une livrée rayée par des bandes beige et d’autres marron alternant dans le sens de la longueur.
Cette livrée sert au camouflage du marcassin pour éviter les prédateurs.



Avril 2017 
image-1

Le lièvre est une espèce très sociable. La plupart de ses activités se font en groupe de 2 à 6 et sont essentiellement nocturnes. En période de reproduction ces groupes peuvent être encore plus importants et l’on peut les voir pendant la journée.

Ces parades nuptiales donnent lieu à des combats et des courses effrénées.



Mars 2017 
image-1

Originaire du nord de la chine, le faisan vénéré, introduit en France au XIXe siècle s’est parfaitement acclimaté.

Ce faisan est facilement reconnaissable à son plumage doré et sa tête blanche. Sa queue peut atteindre 2 mètres de long.

Les parades nuptiales donnent lieu chez le faisan vénéré à des combats violents entre mâles.



Février 2017 
image-1

Le Cygne tuberculé fréquente les lacs, les étangs et autres marais.

En hiver on le rencontre souvent en compagnie des foulques macroule et des canards. Le cygne supporte le gel s’il reste toutefois un minimum d’eau libre afin de se nourrir de plantes aquatiques ou herbacées.

Sur cette photo les cygnes sont posés sur la glace...



Janvier 2017 
image-1

La diapause embryonnaire est une particularité chez les chevreuils. Après fécondation, l’embryon cesse tout développement pendant environ 170 jours. La phase réelle de gestation de l’ordre de 130 jours commence alors début janvier. La durée de gestation est donc de 300 jours environ pour une mise bas ayant lieu entre mai et juin.



Decembre 2016 
image-1

Ce canard plongeur est une Nette rousse. La Nette rousse est probablement l’espèce gibier la plus rare de France où elle est toutefois considérée en accroissement. Ses effectifs sont compris entre 950 et 1500 couples.

Ce canard se rencontre sur les lacs entourés de roselières, les marais et les étangs peu profonds, bordés d’une végétation épaisse.

Le mâle possède une tête roux vif avec le dessous jaune. Le cou, la poitrine et le ventre sont noirs. Les flancs blancs contrastent avec le dos brun. Une bande blanche barre l’épaule. Le bec est rouge et les pattes rouge-orange.



Novembre 2016 
image-1

Après la période de reproduction, des centaines de milliers de grues cendrées se préparent, sur des sites scandinaves : Suède et Allemagne, à prendre le départ pour la France et l’Espagne.

La migration débute autour de la mi-octobre et ainsi, ce sont différentes vagues de migrations qui vont se succéder jusqu’à fin novembre. La grue migre de jour comme de nuit. La France est un important pays d’accueil non seulement pour les migratrices en halte mais aussi pour les hivernantes.