Actualités



Novembre 2016 
image-1

Après la période de reproduction, des centaines de milliers de grues cendrées se préparent, sur des sites scandinaves : Suède et Allemagne, à prendre le départ pour la France et l’Espagne.

La migration débute autour de la mi-octobre et ainsi, ce sont différentes vagues de migrations qui vont se succéder jusqu’à fin novembre. La grue migre de jour comme de nuit. La France est un important pays d’accueil non seulement pour les migratrices en halte mais aussi pour les hivernantes.



Octobre 2016 
image-1

La biche ainsi accompagnée de son faon est dite suitée.

Le brame arrivant à sa fin, la biche va de nouveau s’occuper de son faon dont le lien a été un peu dissolu à cause de la sollicitation intensive des mâles durant cette période de reproduction.



Septembre 2016 
image-1

Entre mi-septembre et mi-octobre, l’automne s’installe et marque la saison des amours chez le cerf, c’est la période du brame. Le cerf commence à délimiter un territoire sur lequel il rassemble en harde le plus de biches possible et chasse tous ses concurrents.

A noter sur cette photo la présence d’un jeune daguet toléré parce que le rapport de force est ici évident.



Aout 2016 
image-1

Le mois d’août n’est pas synonyme de vacances pour tout le monde, regardez ce héron se faire attaquer par une mouette...



Juillet 2016 
image-1

Le chevreuil est oligogame c’est à dire un mâle pour quelques femelles et son système d’accouplement repose sur la territorialité. La maturité sexuelle est atteinte à 12 mois pour le mâle et 14 mois pour la femelle.

Normalement les bois d’un chevreuil doivent porter six andouillers bien formés. Ce chevreuil présente donc ce que l’on appelle une «tête bizarde». Comme le cycle de la croissance des bois dépend entièrement d’un fragile équilibre hormonal, la plus petite anomalie peut entraîner une déformation. Mais cela peut également être dû à une blessure ou un accident au moment de la croissance des bois.



Juin 2016 
image-1

Le plumage de l’alouette des champs est brun sur le dessus et crème sur le ventre. Une huppe orne sa tête. Le plumage discret des alouettes leur permet de se dissimuler dans la couche végétale ou sur les terres labourées.
Celle-ci se nourrit de végétaux, et d’insectes.

Le chant de l’alouette des champs est particulièrement joyeux. Il est émis par le mâle pour séduire une femelle ou défendre son territoire. On entend donc son chant durant la période de nidification, dès le début du printemps et jusqu’au milieu de l’été. Il est principalement émis en vol.
On peut l’apprécier aux premières heures de la journée.



Mai 2016 
image-1

La chevrette a une portée généralement de 2 faons. Cependant sa portée reste conditionnée par son poids (20 à 22 kg = 1 faon, 22 à 25 kg = 2 faons).

La période des mises bas s’étale de mai à juin.

Sur cette photo le ventre de la chevrette est particulièrement gros et annonce une mise bas imminente.



Avril 2016 
image-1

Le pinson des arbres mâle, territorial, défend son territoire et s’installe souvent sur un perchoir pour faire entendre son chant mélodieux.

Le mâle est le plus coloré notamment lorsqu’il a revêtu son plumage nuptial caractérisé par une calotte gris bleu et la poitrine rose.

Le pinson des arbres niche une première fois en avril-mai puis en juin-juillet. Les parents s’occupent ensemble de l’élevage des jeunes et les nourrissent surtout d’insectes.



Mars 2016 
image-1

Le plumage du pic épeiche est noir et blanc et rouge sur le bas du ventre. Ce pic est une femelle car sa calotte est entièrement noire tandis qu’un carré rouge est présent sur la nuque du mâle.
Le dos est noir avec une grande tache blanche sur les côtés.

Les doigts du pic sont pourvus de deux ongles en avant et deux en arrière solides et recourbés lui permettant de grimper facilement aux arbres en prenant appui sur les plumes de sa queue particulièrement robustes.

Le pic épeiche utilise des cavités ou les fentes des arbres appelées « forges » dans lesquelles il coince les cônes, noix et autres châtaignes, qu’il épluche de son bec noir puissant et pointu.



Fevrier 2016 
image-1

Le Chocard à bec jaune est un corvidé qui comme son nom l’indique a le bec jaune et se caractérise par ses pattes rouges et son plumage entièrement noir avec des reflets bleutés.

Les Chocards vivent dans les hautes montagnes des Pyrénées et des Alpes.

Ces oiseaux très sociables évoluent en groupes.